logo Beaulieu Culturel
Logo Beaulieu Culturel

 

 

 

 

 

 

IMG 1913b

Dans le cadre du projet Pont de glace, le volet littéraire est assuré par Stéphanie Pelletier, écrivaine de Métis. Elle est associée à un groupe d'élèves de l'école secondaire de Dégelis.

Le point de vue de l'artiste

Lorsqu’il est question d’écrire un texte littéraire, peu importe le genre, je fonctionne toujours de la même façon. S’il y a un thème, je le garde, flottant, à l’intérieur de moi et j’y réfléchi dans tous mes temps libres. Ensuite je fais des recherches sur internet ou directement sur le territoire lorsque le lieu du texte est déjà défini. Finalement l’idée émerge presque d’elle-même. Pour le projet «Pont de glace et autres jeux sur des lacs gelés» j’ai d’abord visionné toutes les vidéos de témoignages oraux recueillis et le sujet qui a attiré mon attention c’est «le tunnel» dont parle Rémy Bégin, l’entrepreneur qui est responsable de l’entretien du pont de glace. Le tunnel, c’est une accalmie qui se crée sur le lac pendant les tempêtes à cause des murs de montagnes qui entourent l’étendue d’eau. En dehors du tunnel, la visibilité est presque nulle, la neige s’accumule, mais dans le tunnel le soleil brille, il fait chaud et on croirait presque être rendu au printemps. J’avais envie d’ajouter une couche de surnaturel à ce phénomène naturel. Faire de ce tunnel un endroit où tout est possible ou des événements incroyables se produisent. Dans son témoignage Rémy Bégin parle de la rivière Touladi, j’ai trouvé ce nom magnifique et j’ai eu envie de voir le territoire. Je suis donc allée sur google map et j’ai pris en note les noms de la plupart des cours d’eau qui se jettent dans le lac Témiscouata. Les bogues à Thomas ont attiré mon attention, je ne savais pas ce qu’étaient les bogues. J’ai découvert qu’il s’agit de marécages. Finalement de recherche en recherche je suis tombée sur un magnifique document : «État des connaissances : Parc national du Témiscouata». Et c’est dans ce document que j’ai lu les mots «réseau hydrographique» qui m’a donné la piste principale de l’histoire sur laquelle je travaille. Il s’agit d’un conte poétique.

Voici en gros le synopsis : Exaspéré par l’éducation surprotectrice de sa mère, un adolescent fuit la maison familiale pendant une journée de tempête pour aller se perdre sur le lac Témiscouata. Après plusieurs heures de marche, il se retrouve dans le tunnel. À cet endroit du lac, la glace est complètement dégagée, il n’y a pas de couvert de neige. Il se couche sur le dos pour profiter du soleil et ferme  les yeux. Il se retrouve soudainement propulsé dans la mémoire du lac et de son réseau hydrographique. Il ressent de l’intérieur, les émotions, les peurs, les instincts de survie de tout ce qui a un jour touché l’eau du lac. Il voit tout ce qui est tombé au fond, tout ce qui y vit encore ou hiberne pour l’hiver. Cette expérience lui donnera des clefs pour mieux comprendre son histoire familiale.

Depuis un an, la toponymie devient une source d’inspiration de plus en plus importante dans mon travail, puisqu’elle laisse des traces de ces aspects historiques de notre territoire que nous avons déjà commencé à oublier. Ce conte poétique sera l’occasion d’aborder le sujet sous un nouvel angle tout en continuant d’interroger un sujet qui m’est précieux : l’intelligence du territoire par ce qu’il accumule d’informations sur les humains mais aussi sur tout ce qui l’habite et le traverse.

Stéphanie Pelletier

écrivaine, artiste de la création parlée, animatrice, metteure en scène, travailleuse culturelle, comédienne

Le point de vue de l'enseignante

La participation de mes élèves à ce projet leur fait découvrir le processus de création littéraire à l’aide d’une écrivaine. Il leur permet aussi de s’approprier les composantes de leur milieu et de comprendre que l’écriture nous offre la possibilité d’inclure nos origines et aussi ce que nous vivons au quotidien.

Cette création leur permettra de réaliser que la création littéraire peut s’inscrire dans une démarche de groupe et qu’il est possible d’aller au-delà du «texte conventionnel».

Merci pour ce beau projet!

Mylaine Damboise

École secondaire de Dégelis

Vous voulez en savoir plus sur le projet Pont de glace? Communiquez avec le coordonnateur, Maurice Landry, (418-899-0043) (Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) ou avec la chargée de projet, Hélène Tremblay (418-551-1896) (Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.).

Entente BSL RVB

Ouvert une heure avant le début lors des événements.

HORAIRE ADMINISTRATIF
Mardi 10h00 - 16h00
Mercredi 10h00 - 16h00
Jeudi 10h00 - 16h00

 

2448, rue Commerciale Sud
Témiscouata-sur-le-Lac
G0L 1X0

418-899-2528
info@blct.ca
enveloppefacebook Beaulieu Culturel

Biblio du Bas-Saint-LaurentMusée du TémiscouataÉcole de musiqueLes 4 Scènes